Illustrations : port de la Télindière

Extrait de la carte de Cassini réalisée à la fin du XVIIIe siècle.
(Source IGN - cartothèque nationale Carte de 1790)

illustration plein écran
illustration plein écran Plan en date du 5 mai 1866 relatif au projet de construction de la cale du port de la Télindière. (source ADLA 1904 S 797. Cliché D. Pillet, Inventaire Général)

Plan en date du 5 mai 1866 montrant les travaux
de chenalisation de la Loire au niveau du port de la Télindière.
(source ADLA 1904 S 797. Cliché D. Pillet, Inventaire Général)

illustration plein écran
illustration plein écran illustration plein écran illustration plein écran
Le port de la Télindière a longtemps été réputé pour ses "courtineux", paysans qui récoltaient le roseau et qui avaient le monopôle de la fabrication de nattes de roseaux entrelacées (les "courtines"). La commune de Saint-Jean-de-Boiseau va par ailleurs accueillir deux chantiers de construction navale spécialisés dans la batellerie ligérienne en bois, dont un sera localisé à la Télindière. Le chantier du sieur Minée est visible sur ce plan du 27 août 1920. Il fermera définitivement ses portes dans les années 50, victime de la marine métallique. (Source ADLA 1904 S 920. Cliché D. Pillet, Inventaire Général)
La Télindière actuellement. (Cliché D. Pillet, Inventaire Général)
illustration plein écran

illustration plein écran

La Télindière actuellement. La navigation sur le bras de Saintt-Jean de-Boiseau a presque totalement disparue. (Cliché F.-X. Trivière, Estuarium)

Dans une rue accèdant au port, cet ornement évoque l'important passé fluvial du village.
(Cliché Y. Lemaître, Estuarium)

illustration plein écran